Remplacer les fenêtres

Etudes de cas

Domaine d’économie:

Bâtiment
Au Sporthotel Wildstrubel à la Lenk, un hôtel de villégiature de 78 lits, piscine et dancing, les clients attardés du dancing dérangent les clients de l’hôtel déjà couchés. Le remplacement des fenêtres et des encadrements par des fenêtres modernes munies d’un vitrage isolant de qualité résoud le problème du bruit, améliore sensiblement le confort et implique également une économie d’énergie.
L‘hôtelier Franz Schürch à l’une de ses nouvelles fenêtres

Description du problème

Au Sporthotel Wildstrubel à la Lenk, un hôtel de villégiature de 78 lits, piscine et dancing, les clients attardés du dancing dérangent les clients de l’hôtel déjà couchés. Les fenêtres en bois des chambres, dotées d’un vitrage datant de 1973 mettent en évidence de grandes lacunes en matière d’isolation. C’est la raison pour laquelle il est impératif d’envisager un remplacement des fenêtres. Conséquences de l’isolation insuffisante: courants d’air près des fenêtres et asymétrie de température radiante.

Solution

Le remplacement des fenêtres et des encadrements par des fenêtres modernes munies d’un vitrage isolant de qualité résoud le problème du bruit, améliore sensiblement le confort et implique également une économie d’énergie.

Analyse coût-bénéfice

Coûts pour le remplacement des fenêtres: CHF  49'000.- y compris le démontage et l’élimination des anciennes et le montage ainsi que la peinture de finition des nouvelles, donc CHF 645.- le m2 de surface vitrée. Il est à relever que le surcoût engendré est dû aux travaux particulièrement compliqués dans ce vieux bâtiment de style chalet.

Avantage grâce au remplacement des fenêtres: réduction des coûts énergétiques de  CHF 585.- par an ou CHF 7.70 par m2 de surface vitrée grâce à une économie de mazout.

Description de l'amélioration de la qualité et des avantages

A ce jour les problèmes dus au bruit et à la mauvaise isolation des fenêtres sont donc résolus. Cela implique également un confort thermique accru dans les chambres et plus aucune réclamation de la part des hôtes.

Divers

Types d’assainissement possibles des fenêtres

  1. Remplacement du vitrage, rénovation des fenêtres, insérer joint dans la rainure, éventuellement rajouter des rejets d’eau en alu, traiter le bois.  
  2. Remplacement des fenêtres avec châssis rénovés: Ceux-ci sont placés dans les châssis existants. Montage facile et peu coûteux, la surface vitrée diminue nettement.
  3. Remplacement des châssis et des fenêtres. Il peut être assez coûteux d’arracher les anciens châssis.  
  4. Fenêtres bois-métal: c’est une excellente alternative puisqu’elle ne nécessite que peu d’entretien. Supplément de prix : env. 20 %.
  5. Fenêtres en plastique en PVC ou PP représentent une autre possibilité. Il importe toutefois de s’assurer que ce type de fenêtre convient à l’esthétique du bâtiment. Elles sont généralement moins chères que les fenêtres en bois, ne nécessitent que peu d’entretien et ont une durée de vie suffisante.

Valeurs indicatives et coûts pour le troisième type d’assainissement

Le coût du remplacement des fenêtres en bois (démontage, élimination des anciennes, montage et traitement de la surface compris) s’élève de CHF 500.- à 700.- le m2 (vide de maçonnerie) et dépend des frais de montage, de la taille des vitres, des croisillons et du traitement de la surface.

Les anciennes fenêtres dotées d’un vitrage isolant de l’année 1973 avaient un mauvais coefficient de transmission thermique (valeur U) de l’ordre de 2.7 à 3.1 W/m2K. Les nouvelles fenêtres en bois dotées d’un vitrage isolant Uverre=1.0 W/m2K, châssis de fenêtre Uchâssis=1.4 W/m2K, donnent pour toute la fenêtre une valeur Ufenêtre=1.3 W/m2K (exigence légale minimale pour une fenêtre standard dont le châssis représente 25%).

Les points à prendre en considération

Choisir un coefficient de transfert de chaleur du vitrage Uverre=1.0 W/m2K ou plus faible.

Lors d’un remplacement de fenêtres, il est impératif de maximiser le plus possible la surface vitrée afin de ne pas perdre une partie de la lumière du jour. L’incidence lumineuse est déjà légèrement réduite par le revêtement du verre du vitrage isolant. Les fenêtres neuves sont très hermétiques. C’est la raison pour laquelle il est judicieux de tenir compte de la situation et instaurer éventuellement une aération supplémentaire afin d’améliorer le confort.

Transposabilité vers d'autres hôtels

Des fenêtres de plus de trente ans avec mauvais coefficient d’isolation thermique, des courants d’air froids et le manque de confort qui en résulte, sont un mal fort répandu dans les hôtels plus anciens. S’il s’y ajoute une mauvaise isolation phonique, il est grand temps de passer à l’action !

Auteurs

  • Zentrum für Integrale Gebäudetechnik (ZIG) der Hochschule Luzern
  • Ingenieurbüro Energie und Umwelt