Remplacement du chauffage

Etudes de cas

Domaine d’économie:

Chauffage
Dans de nombreux hôtels la production de chaleur n'est pas optimal. Le renouvellement de la production de chaleur (température des pièces et eau chaude) doit toujours être pris en considération par rapport à l’ensemble de l’établissement. Le cas de l‘hôtel Belvédère montre les économies d'énergie possibles avec une optimisation par étape.
Hôtel Belvédère, Spiez

Description du problème

L‘hôtel Belvédère est un établissement de 62 chambres et 120 lits, riche en traditions et conservé dans son style Belle Epoque. La durée de séjour moyenne des hôtes est d’une semaine. L’hôtel est fermé d’octobre à mi-décembre et pendant quatre semaines en avril/mai.

La production de chaleur (ambiante et eau chaude) est conçue de manière peu favorable et en partie vieillotte. Construite en 1976, agrandie en 1989, l’installation doit à tout prix être améliorée et assainie prochainement. Lors de l’agrandissement des années quatre-vingt, les chambres ont été rénovées et, en partie, équipée de douches et de salles de bains.

Solution

L’optimisation du chauffage se fera en plusieurs étapes, selon trois catégories de mesures:

1) Mesures immédiates, par conséquent des mesures organisationnelles ou peu coûteuses et de toute façon économiques. Les voici:

Compléter vannes thermostatiques / changer douches / informer sur la manière d‘économiser l‘énergie / faire contrôler l’efficacité de l’installation de chauffage par un installateur au début de chaque période de chauffage / documenter les consommations énergétiques / gérer les températures / planifier les mesures à moyen terme

2) Mesures à moyen terme, donc plus coûteuses, économiques en tenant compte de certaines conditions marginales. Les voici :

Renouveler la répartition du chauffage (vannes mélangeuses, pompes) / remplacer la chaudière en cas de défaillance avec une chaudière à performance appropriée / isoler les conduites

3) Il reste les mesures à long terme:

Assainissement et isolation de l’enveloppe du bâtiment y compris les fenêtres / installation solaire thermique pour la préparation d’eau chaude

Analyse coût-bénéfice

 

 

Temps de retour sur investissement

  

Economie d‘énergie

  

Economie des coûts

 

Mesures immédiates

< 5 ans

25 %

6'400,- CHF/an

à moyen terme

> 5 ans

37 %

12’330,- CHF/an

à long terme

> 10 ans

70 %

21’130,- CHF/an

Description de l'amélioration de la qualité et des avantages

Les coûts d’exploitation devraient diminuer de manière considérable. L’installation fonctionne à nouveau selon les besoins, la sécurité d’exploitation augmente et la valeur du bâtiment est conservée.

Les points à prendre en considération

Le renouvellement de la production de chaleur (température des pièces et eau chaude) doit toujours être pris en considération par rapport à l’ensemble de l’établissement. Un assainissement de l’enveloppe du bâtiment permet presque toujours une adaptation de la production de chaleur. Il va de soi qu’il est vivement conseillé de bien s’informer et de s’adjoindre les services d’un spécialiste.

Si vous envisagez des mesures à moyen et long terme, il s’agira de bien planifier et suffisamment tôt, et de tenir compte d’une évaluation individuelle des mesures.

Détails

 

 

Mesure

  

Investissement

  

Economie d‘énergie

  

Economie des coûts

 

immédiates

Compléter vannes thermostatiques

100 pièces à 100.-

10'000 CHF

16'900 l mazout

6’400.- CHF/an

Remplacer pommes de douche  (20 à12 l/min)

70 pièces à 20.-

1'400 CHF

Gérer la température

8'500 CHF

à moyen terme

Renouveler répartition du chauffage (vannes mélangeuses, pompes)

Sera fait en même temps

79 kCHF

7’600 l mazout

19,5 MWh électr.

5’930.- CHF/an

Remplacer chaudière et brûleur en cas de défaillance

Isoler les conduites

Transposabilité vers d'autres hôtels

Dans de nombreux hôtels la production de chaleur ne joue un rôle que très marginal. Dès que l’installation est mise en service, elle fonctionne jusqu’à la panne ou à la défaillance complète. Dans ce cas de figure, les coûts énergétiques s’élèvent de 3% à 7% du chiffre d’affaires. Et pourtant, une économie de près de 5'000.- CHF par année est tout à fait envisageable.

Auteurs

  • Fachhochschule Nordwestschweiz, Institut Energie am Bau
  • Ingenieurbüro Energie und Umwelt