Les énergies renouvelables dans l'hôtellerie

Notice

Domaine d’économie:

Autres
Des énergies alternatives à la portée de l'hôtelier afin de préserver les ressources naturelles, le climat et… le portemonnaie.
Energie solaire (Source: SuisseEnergie)

Contexte

La tendance actuelle est à l'augmentation de la consommation d'énergie. L'utilisation d'énergies fossiles comme le gaz ou le mazout ou le recours exagéré à l'électricité a non seulement un effet dommageable sur l'environnement, le climat et la diminution des ressources naturelles, mais coûte et coûtera de plus en plus à l'hôtelier.

Plusieurs solutions sont présentées ci-dessous pour la mise en pratique des énergies renouvelables dans l'hôtellerie. L'accent a été mis sur les technologies actuellement les plus efficaces. En plus d'avoir des répercussions bénéfiques sur le climat et l'environnement, le recours à des énergies renouvelables fera profiter votre entreprise d'une image moderne, responsable et attrayante.

Les solutions

Economiser l'énergie et valoriser les rejets de chaleur

L'énergie que l'on ne consomme pas est la meilleure des énergies. Dans un bâtiment mal isolé, il est souvent plus efficace et meilleur marché d'améliorer l'isolation du bâtiment. Typiquement, une bonne isolation peut réduire de 80% l'énergie de chauffage pour des bâtiments d'avant 1980. Certaines constructions peuvent être difficiles à isoler (p.ex. bâtiments historiques). Dans ce cas, couvrir les besoins en énergie, avec des énergies renouvelables peut être une alternative intéressante.

Il est aussi indiqué de valoriser au mieux les rejets de chaleur. On peut par exemple récupérer de la chaleur des installations de ventilation, des installations de production de froid ou des eaux usées.

Solaire thermique

Le solaire thermique produit de la chaleur. Il est maintenant possible de récupérer près de 80% du rayonnement solaire. Le solaire thermique est idéal lorsque des besoins en chaleur importants existent en été (eau chaude sanitaire, wellness, piscines, buanderies). C'est souvent le cas des hôtels. Une installation thermique peut s'avérer très intéressante et permet en général de couvrir 50 à 80 % des besoins en eau chaude sanitaire.

En cas de besoins en chaleur faibles en été, une installation solaire photovoltaïque peut être une alternative judicieuse.

Solaire photovoltaïque

Le solaire photovoltaïque permet de produire de l'électricité. Son rendement (14 à 18%) est par contre plus faible que le solaire thermique. Le solaire photovoltaïque est donc 4 à 6 fois moins efficace que le solaire thermique. A moins de bénéficier d'un tarif de rachat avantageux de l'énergie produite, il s'agit d'une énergie encore chère.

Le solaire photovoltaïque ne se justifie donc pleinement que lorsque le bâtiment est très bien isolé, que le potentiel de solaire thermique a été valorisé, ou alors lorsque les besoins en chaleur sont faibles (toit de hangar, barrière autoroutière etc.). Le couplage d'une installation solaire photovoltaïque avec une pompe à chaleur très performante peut aussi être judicieux, mais constitue généralement un investissement élevé.

Energie éolienne

L'exploitation de l'énergie du vent n'est rentable que pour les très grandes éoliennes (proches de 100m de haut). En effet, plus on se rapproche du sol, plus le vent faiblit et plus il devient turbulent. Le rendement des petites éoliennes est bas, ce qui rend cette énergie au minimum aussi chère que le solaire photovoltaïque.

Bois

Les chaudières à bois sont une alternative intéressante aux chaudières à mazout ou au gaz. Le bois constitue une énergie neutre en CO2. En effet, le CO2 émis dans l'atmosphère lors de la combustion du bois a d'abord été capté par l'arbre lors de sa croissance. Sur les installations importantes, des filtres permettent de limiter l'émission de particules fines.

Différents types de bois peuvent être utilisés : les plaquettes, les pellets ou les bûches. Les plaquettes et les pellets permettent une alimentation automatique à partir d'un réservoir. Du fait du volume de stockage important, cette solution est particulièrement favorable pour les nouvelles constructions ou pour le remplacement d'un chauffage à mazout avec la possibilité de réutiliser l'espace des cuves.

Pompe à chaleur (PAC)                                       

La pompe à chaleur fonctionne à l'électricité mais produit 3 à 4 fois plus de chaleur que l'électricité qu'elle consomme. Certaines pompes à chaleur prélèvent la chaleur de l'air, d'autres du sol ou encore de la nappe phréatique. Le coefficient d e performance (COP) des pompes à chaleur diminue si l'on désire atteindre des températures élevées. Elles sont donc plus adaptées à un chauffage au sol qu'à des radiateurs, et ce, d'autant plus si le bâtiment est mal isolé.

Achat d'électricité "verte"

De nombreuses autres solutions existent comme par exemple la petite hydraulique, la géothermie profonde ou le biogaz. Ces énergies ne sont pas forcément disponibles sur place, mais il est possible d'acheter de l'énergie renouvelable produite ailleurs que chez soi. Informez-vous auprès de votre fournisseur d'électricité.

Conclusions

Les énergies renouvelables sont aujourd'hui à portée de main et il est souvent possible de produire une partie significative de l'énergie utilisée à partir de sources renouvelables. Ceci permet de lutter de manière active contre le réchauffement climatique et l'épuisement des ressources naturelles tout en devenant moins sensible aux fluctuations du prix de l'énergie. Pour les hôtels, le recours aux énergies renouvelables est aussi un moyen de communication important avec une clientèle de plus en plus sensible aux problèmes environnementaux.

Auteurs

  • HES-SO // Valais-Wallis