Isolation thermique des combles

Etudes de cas

Domaine d’économie:

Bâtiment
Les chambres situées dans les combles du Türmlihus du Centre Artos à Interlaken, étaient beaucoup trop froides en hiver. Les combles ont bénéficié d’une isolation thermique: le choix s’est porté sur une insufflation de flocons de laine de verre dans les murs gouttereaux et les pans du toit.
Le Türmlihus du Centre ARTOS à Interlaken avec ses combles nouvellement isolées.

Description du problème

Les chambres situées dans les combles du Türmlihus du Centre Artos à Interlaken, étaient beaucoup trop froides en hiver, rendant le séjour des hôtes peu confortable. L’installation de radiateurs plus grands et l’adjonction de petits chauffages d’appoint n’ont guère apporté de solution satisfaisante à ce problème, puisque cela n’a pas empêché les occupants de ces chambres de se plaindre.

Solution

En hiver 2002/03 les combles ont bénéficié d’une isolation thermique: le choix s’est porté sur une insufflation de flocons de laine de verre dans les murs gouttereauxet les pans du toit. Dans tous les panneaux d’isolation en plâtre il a fallu percer de nombreux trous (de 3 cm de diamètre), dans lesquels les flocons en laine de verre recyclée ont été soufflés afin de remplir tous les espaces vides. Par la suite, les trous ont été rebouchés, colmatés; finalement toute la surface isolée repeinte.

verputzte Einblaslöcher der gedämmten Wand

Analyse coût-bénéfice

Coûts de l’insufflation de flocons de laine de verre:

  • En moyenne par chambre: Fr. 2’300.-.
  • Coûts pour les 8 chambres: Fr. 18’500.-.

Avantages dus à l’économie d‘énergie:

  • Réduction des coûts énergétiques de  Fr. 900.- par année
  • Temps de retour sur investissement grâce à l’économie d’énergie (consommation de mazout et d’électricité plus faible): environ 20 ans.

Description de l'amélioration de la qualité et des avantages

Grâce à ces travaux, les chambres et les parois sont agréablement chaudes, les petits chauffages d’appoint ont disparu et la température ambiante est nettement plus agréable. Par -10°C de température extérieure, la température des chambres s’élève à 19°C (avant les travaux d’isolation à 13°C).

Divers

Matériaux isolants

Laine de pierre: Lambda 0.04 W/mK, 70 à 120 kg/m3; excellentes propriétés ignifuges et d’isolation phonique.
Cellulose: Lambda 0.04 W/mK, 50 à 70 kg/m3; bon effet de capillarité, ce qui signifie que la cellulose absorbe l’humidité et la transmet; matériau ignifuge grâce à l’acide borique et au borax.

Indices et valeurs d‘isolation

Coefficient de transmission thermique (valeur U) pour les toits:
Valeur limite d’un bâtiment neuf aujourd’hui*: 0.2 W/m2K – Valeur cible 0.12W/m2K (selon SIA 380/1:2009), Modernisation 0.25 W/m2K.
Grâce à une isolation de toute la surface de 20 à 35 cm d’épaisseur, les valeurs U s’élèvent de  0.2 à 0.1 W/m2K.

* A l’époque de l’assainissement du Türmlihus, prévalait encore la norme SIA 380/1:2001, dont les exigences étaient nettement moins rigoureuses.

Economie d’énergie dans les combles du Türmlihus

Economies: pour huit chambres dont les surfaces vont de   22 à 30 m2 et une amélioration de la valeur U de 1.3 à 0.24 W/m2K:
– Energie de chauffage: 18’000 kWh / année
– Mazout: 2’250 litre / année
– Coûts énergétiques: Fr. 900.- par année
Coûts de l’insufflation: Fr. 300.- par m3 de matériau insufflé ou de Fr. 50.- à Fr. 120.- par m2 des parois ou du toit.

Les points à prendre en considération

Le matériau isolant ne doit pas prendre l’humidité. C’est la raison pour laquelle il doit exister du côté des pièces un pare-vapeur. La diffusion de vapeur vers l’extérieur doit être assurée (enveloppe extérieure non-perméable à la vapeur). Si de l’eau pénètre, elle risque d’endommager considérablement l’isolation (en particulier la cellulose). De plus, il est impératif de choisir un matériau de remplissage dense; dans le cas contraire peuvent se former des ponts thermiques en raison du tassement des espaces vides.

Transposabilité vers d'autres hôtels

Il s’avère que les combles de nombreux hôtels, comme ceux du Türmlihus, sont difficiles à chauffer parce qu’ils sont mal isolés. L’adjonction ultérieure de panneaux isolants est souvent presque impossible en raison d’un accès difficile. Si tous les espaces vides sont fermés, ceux-ci peuvent être remplis par un matériau d’isolation à souffler, comme pour le Türmlihus.

Auteurs

  • Fachhochschule Nordwestschweiz, Institut Energie am Bau
  • Zentrum für Integrale Gebäudetechnik (ZIG) der Hochschule Luzern