Contracting avantageux (Optimisation énergétique grâce à un partenariat)

Notice

Domaine d’économie:

Autres
Dans les grands hôtels ce sont les services techniques qui sont chargés d’optimiser la consommation énergétique afin de réaliser des économies. Dans les établissements plus petits, l’hôtelier lui-même dispose souvent de suffisamment de temps pour s’acquitter de cette tâche. Mais qu’en est-il dans bon nombre d’établissements de taille moyenne ? Un partenariat entre un hôtelier et un prestataire permet souvent d’atteindre un bien meilleur résultat, que si l’hôtelier essaie de tout maîtriser lui-même.
partenariat (source: Erdgas Südbayern GmbH)

Situation initiale

Dans les grands hôtels ce sont les services techniques qui sont chargés d’optimiser la consommation énergétique afin de réaliser des économies. Dans les établissements plus petits, l’hôtelier lui-même dispose souvent de suffisamment de temps pour s’acquitter de cette tâche. Mais qu’en est-il dans bon nombre d’établissements de taille moyenne ? Qui examine et optimise le fonctionnement du chauffage, de l’aération et des autres gros consommateurs d’énergie, qui instruit les collaborateurs afin de les sensibiliser à une gestion efficiente de l’énergie? Bien trop souvent personne n’est réellement intéressé par cette besogne délicate. Il est donc urgent de trouver une solution avantageuse à cet épineux problème.

Solution

Unpartenariat entre un hôtelier et un prestataire permet souvent d’atteindre un bien meilleur résultat, que si l’hôtelier essaie de tout maîtriser lui-même. Il est parfaitement envisageable de déléguer des mesures d’économie d’énergie à des installateurs engagés pour peu qu’ils connaissent déjà les installations. 

Vous trouverez ci-après la manière dont une sous-traitance de ce type peut être formulée et mise en oeuvre, qu’il s’agisse de consommateurs électriques ou de chauffage.

Exemple d’optimisation du chauffage

S’il règne un climat de confiance entre l’hôtelier et son installateur en chauffage, ils  peuvent convenir d’un accord et établir un contrat dans lequel l’installateur en chauffage sera le contracteur.

  • Le contracteur est compétent en matière d’exploitation, de maintenance et d’optimisation de l’installation de chauffage et de répartition de la chaleur.
    •  Le contracteur exploite et optimise l’installation et instruit les collaborateurs dans une gestion énergétique efficiente.
    •  Il propose diverses mesures plus approfondies en matière d’économie et les réalise selon le budget alloué par l’établissement.
    • Le contracteur établit une comptabilité énergétique annuelle et calcule les économies énergétiques nettes.
  • Le contracteur sera dédommagé pour ses mesures d‘optimisation de même que pour l’évaluation de mesures plus complètes. L’hôtelier lui versera 50 % de son tarif d’installateur, indépendamment de l’économie réalisée. Il recevra, de plus, le 100 % des coûts économisés la première année par rapport à la meilleure année depuis le début du contrat. Les travaux d’installation seront calculés selon un tarif convenu.
  • L’établissement ou l’hôtelier apporte au contracteur un soutien actif. Il alloue le financement nécessaire à des  mesures plus approfondies selon ses possibilités.

Exemple d’optimisation de consommation d‘électricité

L’approche est semblable à celle de l’exemple d’optimisation du chauffage. S’y ajoutent, en outre, d’autres cas de figure afin d’abaisser les coûts tels que:

  • „Utilisation optimale du tarif“
  • Baisse de la performance électrique
  • Compensation de la puissance réactive

Modèle de contrat

Vous pouvez télécharger modèle de contrat en format Word et l’adapter à votre guise. Ce sont les éléments écrits en bleu qu’il importe de remplacer par les vôtres. 

Dans le contrat figureront des éléments tels que les groupes de consommateurs à optimiser et les objectifs à atteindre. De même, comment calculer et comparer les consommations et comment tenir compte de facteurs de poids tels que l’agrandissement de l’établissement, les changements de durée de la saison et du climat, par rapport au chiffre d’affaires et aux prestations de service fournies. Le calcul sera étayé par celui des groupes de benchmark pour hôteliers de AenEC (Agence de l’énergie pour l’économie).

Un système plus simple peut se montrer tout aussi efficace: si la durée de la saison et la taille de l’établissement restent les mêmes, la consommation de chaleur peut être adaptée selon le changement des degrés-jours. Il en est de même pour la consommation électrique, qui sera adaptée selon le nouveau chiffre d’affaires ou des prestations de service réalisées.  

Les parties contractantes sont libres de fixer un autre dédommagement pour les optimisations et les économies de coûts énergétiques.

Auteurs

  • Fachhochschule Nordwestschweiz, Institut Energie am Bau
  • Ingenieurbüro Energie und Umwelt
  • Swiss Contracting