Chauffage au bois (pellets)

Etudes de cas

Domaine d’économie:

Chauffage
Le chauffage au bois constitue une alternative de choix aux énergies fossiles. Efficacité et bilan CO2 neutre sont au rendez-vous.
La chaudière à pellet avec son alimentation automatique de pellets

Description du problème

L'hôtel Solbad est situé à Sigriswil sur les rives du lac de Thoune. Construit en 1981, il avait d'abord été planifié avec une chaudière électrique qui a vite été remplacée par une chaudière à mazout au vu des factures d'électricité élevées.
Avec l'arrivée de la famille Wicki-Stampfli, une nouvelle dynamique s'est installée. Les bains ont été refaits et agrémentés de zones wellness, sauna ou fitness. De plus, un nouveau bâtiment a été construit permettant d'augmenter la capacité de l'hôtel de 59 à 70 chambres et d'augmenter les locaux disponibles pour l'organisation  de séminaires. Le succès est au rendez-vous puisque les nuitées sont passées de 16'000 à plus de 30'000 nuitées par an, sans compter les hôtes qui viennent uniquement profiter des bains.
Lors de la construction du Panoramahaus en 2008, la famille Wicki avait à coeur de ne pas créer une charge environnementale trop importante. La nouvelle construction se devait d'être favorable à l'environnement.

Solution

Pour cette raison, une bonne isolation a été choisie, associée à un chauffage à bois à pellets. En effet, le bois est une source d'énergie renouvelable et neutre en CO2 puisque le CO2 relâché dans l'atmosphère lors de la combustion des pellets avait préalablement été prélevée par l'arbre lors de sa croissance.

Analyse coût-bénéfice

La mise en service étant récente, peu de données sont disponibles pour l'instant. L'installation de la chaudière et de l'espace de stockage a coûté environ 60'000 CHF. Toutefois, en 10 mois et quelques 6 tonnes de pellets brulés, la consommation annuelle se situera probablement autour de 7 tonnes de pellets par année pour chauffer une surface de près de 1300 m2 (27 kWh/m2). Cette excellente performance est possible grâce à un bâtiment bien isolé et à l'efficacité du chauffage à pellet. Les frais annuels de chauffage seront assurément très bas de l'ordre de 2 CHF/m2 (en tenant compte de l'amortissement de l'installation).
A titre de comparaison, le bâtiment principal, encore chauffé au mazout) consomme 13 fois plus d'énergie au m2 (351 kWh/m2). L'énergie nécessaire à la zone wellness et au restaurant n'explique pas entièrement cette différence, la qualité de l'isolation est aussi en cause (construction plus ancienne).

Description de l'amélioration de la qualité et des avantages

A condition de disposer d'un espace de stockage suffisant, une chaudière a pellets est une bonne alternative à une chaudière au mazout ou au gaz. De nombreux modèles de toute puissance sont disponibles. Leur utilisation est aussi flexible qu'une chaudière à mazout, l'épuisement des énergies fossiles et l'émission de CO2 en moins.

Détails

L'installation consiste en une chaudière à pellets d'une puissance modulable entre 16 et 60 kW. Son alimentation en pellets se fait automatiquement avec une vis sans fin à partir de l'espace de stockage placé dans la pièce voisine. Le volume de stockage permet de stocker environ 20 tonnes de pellets. La livraison se déroule avec un camion citerne.
Le seul inconvénient constaté jusqu'à maintenant est le dégagement de poussière de bois dans le local de chauffage pendant le remplissage du stock. Une porte étanche entre le stock et le local de chauffage et une ouverture supplémentaire permettant d'évacuer la surpression lors de la livraison aurait probablement permis de limiter ce problème.

Auteurs

  • HES-SO // Valais-Wallis